Devez-vous miser sur le made in France?

mif

Aujourd’hui, je veux réagir à une étude que j’ai lue il y a quelques temps déjà. J’ai trouvé la problématique très vraie et c’est un truc que j’ai observé aussi.
De quoi je parle?
Je parle d’une réaction que l’on a tendance à avoir de croire qu’il y a une forme de devoir moral de nos clients à acheter made in France.

 

On peut vite être en attente, vis-à-vis du public, qu’ils achètent made in France comme une forme de soutien à une cause.

On ne peut pas projeter sur eux ce genre d’attente.

Ce qui va se passer, c’est que vous aller partager ces valeurs avec certaines personnes, et c’est tant mieux, mais ce n’est pas une fin en soi, on en vient pas à acheter un produit par cet argument-là.

On ne peut pas imposer une vision de comment on estime que les gens devraient consommer.

Par contre, on peut véhiculer ces valeurs-là, inspirer les gens de ce sens-là. Dans ce cas, c’est même une très bonne chose.

Choisir d’acheter un produit, ça va bien au-delà de son lieu de fabrication, ça ne se résume pas à ça, alors n’en faites pas un argument de vente.

Acheter made in France, c’est, bien sûr, un choix qui fait sens, mais ce n’est pas une fin en soi.

Autre chose, si vous apposer l’argument made in France comme un argument qualitatif, c’est vous fourvoyer. On trouve autant des mauvais produits en France que partout ailleurs, et on trouve des très bonnes choses partout dans le monde.

Et enfin, il y a une autre notion qui est intéressante dans le made in France, c’est l’image que cela véhicule à l’international. Ca représente l’image du savoir-faire à la française, etc… Mais, déjà, qu’est-ce que c’est le savoir faire à la française? et ensuite, je me demande dans quelle mesure c’est le cas pour les plus petites structures. Je ne suis vraiment pas convaincue par l’argument.

Qu’en pensez-vous? Est-ce un argument que vous utilisez?

Marion

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *